On traverse la frontière au milieu des parcs nationaux “jumelés” : Glacier NP aux US se prolonge en Waterton Lakes NP côté canadien. C’est probablement une bonne chose d’être sur un plus petit poste de frontière vue qu’on a pas les bons documents (voir article sur le montana). Nous voilà donc déjà au Canada et entamons la dernière partie de notre voyage.

Le Trajet (Carte Google Map)

Waterton Lakes NP

Malheureusement la météo est toujours menaçante (une grosse averse de grêle nous accueille pour nos premiers moments au Canada). On profite quand même bien des éclaircies pour faire des balades un peu plus courtes (4 à 5h) mais sympas parmi de beaux paysages variés entre forêts, montagnes, lacs, torrents, chutes.

Certaines parties du parc ont bien été ravagés par les gros feux de forêts de 2017. Mais la nature reprend ses droits et les fleurs colorées redonnent vie aux sections recouvertes d’arbres calcinés.

Banff et environs

La région de Banff est réputée à juste titre pour ses sublimes paysages typiques des rocheuses et ses lacs aux bleus ciel, turquoise, laiteux et on en passe, selon les lacs et le temps.

On a un coup de coeur pour la rando qui grimpe jusqu’à Big Beehive et offre une vue imprenable sur le fameux lac Louise, et son eau bleue turquoise qui reflète montagnes et glaciers. Le même jour, en soirée, on enchaîne avec le lac Moraine : il faut vraiment profiter tant que le temps est clément. Le lac est à quelques centaines de mètres seulement du parking (toujours complet en journée). Mais on prend le temps de se poser et contempler ce paysage sublime. Ici, le bleu est plus vif et contraste avec les pics rocheux qui l’entourent. 

On se sera accommodés de la pluie et des averses de grêle très présente pendant plus de 2 semaines, mais l’arrivée de la neige quasiment en plaine et à mi-juin nous force à nous avouer vaincus. On change donc de plan et décidons d’abandonner les rocheuses au profit de l’île de Vancouver. Cap à l’Ouest jusqu’à Vancouver pour prendre un ferry et poursuivre nos aventures.

Le Nord de l’île de Vancouver

On débarque du Ferry à Nanaimo et nous dirigeons au Nord de l’île à Telegraph Cove. Cette partie de l’île est plutôt isolée, c’est une bonne occasion pour nous de prendre le temps de l’explorer.

On joue les vrais canadiens en faisant un tour en kayak avec un petit groupe et un guide. Ça tire sur les bras, mais le calme de cette partie de l’île, son ouverture sur l’océan et ses côtes désertes sont vraiment apaisant.

On prend un ferry pour une excursion d’une journée sur l’île Cormorant réputée pour ses totems. Petite île peu touristique, principalement peuplé d’autochtones, le moins qu’on puisse dire c’est qu’on est au calme ! On visite le parc naturel semi-aménagé “Ecologic Park” et un petit musée sur la culture des Premières Nations.

Le centre de l’île de Vancouver

En redescendant l’île, on fait plusieurs petites et grandes randos dans le Strathcona Park et ses forêts humides à la mousse verte et aux grandes fougères qui nous rappellent la Nouvelle-Zélande.

Après un rapide tour à Cathedral Grove pour voir l’un des derniers vestiges de la forêt pluvieuse tempérée qui couvrait autrefois l’île, on bascule sur la côte ouest de l’île. A Ucluelet, on se balade le long du magnifique Wild Pacific trail qui suit la cote déchiquetée (témoin de nombreux naufrages face à ce passage dangereux pour les navires). Malheureusement le temps nous fait encore écourter notre séjour.

Victoria

Pour la dernière étape du roadtrip, on se rend dans la capitale de la Colombie Britannique. La centre ville est superbe avec ses maisons Victorienne, ses magnifiques bâtiments coloniaux, son port ou encore le Fisherman’s warf aux maisons colorées posées sur l’eau. On fait une visite guidée du parlement, certainement le plus beaux bâtiment de BC, ainsi que du chateau Craigdarroch, ancienne demeure aux 26 pièces d’un riche industriel. Le BC Royal Museum nous occupe aussi presque une journée avec ses superbes expos sur les Mayas, les First Nations, les colons… 

Avant de rentrer à Vancouver on longe la côte, ses criques et ses grandes maisons. C’est déjà la fin, on reprend le ferry et assistons au défilé et autres festivités du Canada Day à Vancouver.
Il est maintenant temps de retrouver la famille qui nous accueille en Workaway pour les 2 mois d’été !

On a aimé

  • Le guide lors de notre tour en kayak: un passionné qui nous explique plein de trucs sur les algues, les animaux et la région en général.
  • Notre soirée (et petit dej) passée avec un couple vivant à Vancouver et une famille Suisse voyageant pendant 6 mois. On mange des marshmallows autour du feu en discutant.

On a moins aimé

  • Les voyants lumineux ABS + frein à main qui apparaissent alors qu’on traversait la Colombie-Britannique. L’arrêt au garage ni change rien, mais apparement c’est pas grave alors on continue !
  • Le côté touristique de Banff que l’on ressent dès qu’on arrive dans la ville. Cette fois le camping sauvage n’est pas envisageable mais on profite des campings au milieu des arbres avec de quoi faire un petit feu !

Ça nous a surpris

  • Ou plutôt on a été bouleversés par une expo dédiée aux “residentials schools”, où étaient envoyés les enfants indigènes lors de la colonisation. Les témoignages poignants (maltraitance, abus sexuels) nous aura permis d’ouvrir les yeux sur tout un pan de l’histoire du Canada. On est choqués d’apprendre que ces écoles ont existé jusqu’aux années 80.
  • Trouver le totem le plus haut du monde (53 mètres) sur l’île de Cormorant.

Nourriture

  • Brisket: de la poitrine de boeuf, un classique du BBQ aux États-Unis, mais aussi très populaire au Canada. C’est super tendre.
  • Le fish and chips sur le Fisherman’s warf, délicieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *