On poursuit notre descente de la côte, et traversons la frontière délimitant l’Oregon et la Californie jusqu’à atteindre San Francisco. Puis on entre dans les terres pour visiter nos premiers “grands parcs” (parcs nationaux) des Etats-Unis.

Le trajet (carte Google Map)

La côte nord de la Californie

La route le long de la côte se poursuit et offre toujours des vues magnifiques sur l’océan. 

On passe 2 jours dans les “State Parks” de Prairie Creek Redwood et Humboldt Redwood. Comme leur nom l’indiquent, ces 2 parcs abritent les somptueux arbres Redwood, démesurément grands (atteignant plus de cent mètre de hauteur) ! On traverse en voiture la célèbre “Avenue des Géants” bordée d’arbres géants parmi les plus grands au monde. On fait aussi plusieurs petites boucles à pied, et dès qu’on s’éloigne un peu, on se retrouve seuls pour profiter du calme de la forêt.

On passe une nuit chez les Servas Beth et Wes à Arcata. Discussions intéressantes sur la vie aux US, la politique actuelle et les voyages autour d’un délicieux repas.

San Francisco
On tombe tout de suite sous le charme de San Francisco. Les 4 jours de visites sont bien remplis, il y a tellement de choses à découvrir. 

On a le luxe d’être à nouveau hébergés par des Sevas : Debbie et Andy, qui nous épatent par leur forme et leurs entraînements quotidiens à vélo. On profite de leurs conseils, mais aussi de leur expérience sur l’évolution de la ville et de “Bay Area” en 40 ans (en particulier un sujet critique ici : l’explosion des prix de l’immobilier et la gentrification).

On commence notre visite par Chinatown, ses échoppes historiques, les portes décorées marquant l’entrée dans le quartier ainsi que les typiques lampadaires rouges. Il y a de l’animation entre les marchés colorés et épiceries bondées et on assiste même à un défilé avec musiciens, danse des dragons et pétards.

On déambule ensuite dans les célèbres rues pentues du centre-ville où passe le pittoresque “cable car” (tramway), avant de profiter d’un panorama complet depuis la Coit Tower. On profite aussi du jardin botanique aux plantes du monde entier, avec une mention spéciale pour le “Japanese Tea Garden” : parfaitement entretenu, cerisiers en fleurs et visite guidée super intéressante (notamment sur le sort des personnes d’origine japonaise lors de la 2nde Guerre mondiale).

Notre dernière journée est consacrée à la visite de la célèbre prison d’Alcatraz : on rejoint l’île en ferry et visitons les lieux grâce à un audioguide bien réalisé. On finit par un tour assez rapide au “De Young Museum” et sa belle collection d’art traditionnel des Amériques, Afrique et Océanie en particulier.

Les parcs : Yosemite, Kings Canyon et Sequoia

On s’enfonce ensuite dans l’intérieur de la Californie pour découvrir nos premiers parcs nationaux.

On commence par Yosemite qui nous marque avec ses impressionnants pitons rocheux et ses falaises de granite. On y fait une superbe rando sur le chemin de “Upper Yosemite Fall” (739 m de haut). Petite difficulté supplémentaire lorsqu’on atteint la neige à mi-parcours (clairement, on a pas l’équipement approprié et on glisse !) mais la vue imprenable sur la vallée récompense largement les efforts. Le 2ème jour, mini balade autour d’un lac où on croise notre premier ours noir !

A Kings Canyon, on apprécie la grandeur des paysages et profitons d’une balade en raquette guidée par un ranger du parc. Ça nous console de ne pas avoir droit au canyon lui-même, inaccessible à cause de la neige.

Enfin, à Sequoia, on retrouve des arbres géants : les Séquoias sont certes moins hauts que les Redwoods, mais plus volumineux. On grimpe le “Moco Rock” qui se termine en escaliers dans la roche et nous offre une vue à 360° sur la vallée et les montagnes enneigées. On quitte rapidement les touristes agglutinés autour des arbres les plus “connus” du parc (répertoriés comme étant les plus gros) et nous enfonçons dans la forêt. La neige autour de ces arbres majestueux rend le paysage presque magique.

On a aimé :

  • San Francisco… un vrai coup de coeur.
  • En particulier, San Francisco qui se dévoile à notre arrivée par une de ses plus célèbres vues : avec le Golden Gate Bridge en 1er plan et le centre-ville derrière. On décide de rester perchés sur les collines face à San Francisco pour la 1ère nuit. 
  • Le quartier latino de Mission à San Francisco et ses “murales”, magnifiques arts de rue, souvent aux thématiques engagées (féminisme, gentrification…).

On a moins aimé :

  • La fuite d’essence au niveau du moteur… Panne totale, remorquage et 2 jours d’immobilisation le temps de réparer le van. Le tout dans une petite ville perdue en Californie après 10 jours de road trip seulement. Mais d’après le garagiste, le tout aurait pu exploser…estimons-nous heureux !
  • La neige (particulièrement importante cette année) : qui a restreint nos options dans les parcs et nous a donné de petites frayeurs sur la route ! (mais malgré tout, il faut dire que c’est beau, ces paysages sous la neige).

Ça nous a surpris :

  • Découvrir la colonie de lions de mer qui a élu domicile au “Pier 39”, ponton dans le centre-ville de San Francisco, maintenant protégé. Et c’est un vrai spectacle pour tous les touristes qui suivent les batailles des lions de mers… c’est à qui trônera seul sur son ponton le plus longtemps !
  • La convivialité des américains qui entament facilement la discussion avec des inconnus. Comme lorsqu’une personne sort de son camping-car pour proposer du café à tout le monde alors qu’on est bloqués en voiture suite à un accident survenu sur une petite route.
  • Peu de conducteurs semblent respecter les limitations de vitesse. Encore moins les camionneurs. Nous on fait attention vu les énormes trous parfois présents mêmes sur les routes principales.

La nourriture

  • Les délicieux Dim Sun (mets cantonais cuits à la vapeur) qu’on déguste dans Chinatown à San Francisco.
  • Un petit resto Indien à San Francisco qui ravive nos souvenirs des délicieux repas à la fin du tour du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *