Depuis les régions montagneuses du Nord, nous descendons jusqu’à Sukhothai (à mi-chemin pour rejoindre Bangkok), première capitale du Siam au 13ème siècle. Nous poursuivons notre route (et la progression historique) en rejoignant Ayutthaya, capitale du royaume du même nom, fondée au 14ème siècle. Nous terminons par 4 jours à Bangkok, d’où nous prenons l’avion pour l’Inde, notre dernier pays.

Le trajet (Carte Google Map)

Sukhothai

La ville est connue pour les nombreuses ruines de temples construits à l’apogée du royaume autour du 13ème siècle avant l’invasion par les Birmans et la montée en puissance du royaume d’Ayutthaya !

Ces vestiges sont superbement mis en valeur au sein d’un parc vert et florissant impeccablement entretenu. On se balade à vélo entre les temples, stupas (sorte de tour richement décorés), chédis (forme de « cloches » d’influence sri-lankaise)… restorés (au moins partiellement). On admire les nombreuses statues de Bouddhas, (souvent des reconstitutions car elles sont plus facilement endommagées), dans les différentes postures : bouddha assis, couché, en méditation, marchant…

On retrouve cette même architecture dans le parc historique de Si Satchanalai, à une bonne heure de scooter de Sukhothai, un autre site majeur du royaume. Moins fréquenté, l’espace y est plus grand et plus sauvage et les ruines tout aussi jolies.

Sukhothai 3 Sukhothai Sukhothai 2

Ayutthaya

A quelques encablures de Bangkok, nous faisons de nouveau escale dans une ville reconnue pour les vestiges de son ancien royaume ! Mais ici, les ruines se mêlent à l’agitation du centre urbain, nous permettant de diversifier les activités.

Après une introduction sur le mode de vie et l’histoire de la civilisation grâce aux différents musées de la ville, on visite une petite dizaine de ruines situées sur l’île délimitant le coeur de la cité et dans les proches alentours.

On appécie particulièrement le Wat Phra Si Sanphet avec ses trois énormes chédis, le Wat Chai Watthanaram et son stupa de style khmer de 35 mètres de haut, le bouddha couché (en pierres) de 41 mètres de long ou encore la tête de bouddha enchevétrée dans les racines d’un arbre (figure emblématique de la ville).

On complète nos journées en se baladant dans l’agréable parc au centre de la ville, en assistant à des cérémonies religieuses ou en testant les spécialités régionales.

Ayutthaya Ayutthaya 2

Bangkok

Dans la capitale, nous sommes logés chez la famille de Morgan, amis de la famille de Nicolas. Nous alternons entre visite des incroyables pépites que Bangkok a à offrir, partage de la vie familiale et découverte du Bangkok « local ».

On visite en particulier le Wat Pho, splendide temple avec son bouddha couché de 48 mètres (!), ses 4 chédis royaux décorés de céramiques, ses statues de géants en pierres … On est aussi émerveillés par la visite du palais royal et le Wat Phra Kaew : magnifiques fresques sur les murs, bâtiments richement sculptés ou incrustés de pierre précieuses, très nombreuses statues de bouddhas, Yakshas (ogres de la mythologie hindoue), Kinaris (mi-femmes mi-cygnes), yogis… On ne sait plus où donner de la tête !

Nous visitons 2 musées abritées dans des maisons traditionnelles en bois : celui de Jim Thompson (présentant les oeuvres d’art collectées par ce collectionneur américain) et Suan Pakkad (poteries pré-historiques, objets d’arts variés et splendides gravures sur les maisons en bois).

Avec Morgan, Robin (8 ans) et Ellya (5 ans), nous assistons à un anniversaire, faisons une promenade dominicale à vélo dans un grand parc (qui change bien de l’ambiance de cette mégalopole, et où on croise d’énormes varans !) et nous régalons dans les restos et marchés de la ville.

Bangkok Bangkok 2

On a aimé

  • Assister à une cérémonie religieuse à Ayutthaya, dans l’un des temples les plus vénérés de la ville. Les fidèles se pressent devant le gigantesque bouddha assis de 19 mètres de haut et lui achètent de grands draps dorés puis s’assoient devant lui. C’est ensuite toute une organisation des employés du temple, qui récoltent les tissus, les envoient aux personnes montées sur les jambes du bouddha, les attachent afin de les hisser à l’aide d’une corde sur l’épaule du bouddha !
  • Prendre le train entre Ayutthaya et Bangkok : ça ne coûte rien, c’est rapide et on arrive directement dans le centre.
  • Le coup de la vie en Thailande du Nord : hormis Bangkok, tout est bon marché. On peut dormir pour 5 euros à deux, manger (délicieusement) pour 2 à 3 euros et les visites et transports ne sont pas très chers dans l’ensemble.

On a moins aimé

  • Crever en velo à 6 km de l’hotel à Ayutthayah. Une petite marche imprévue en fin de journée.

Ça nous a surpris

  • Découvrir les arbres recouverts de cigognes dans le parc historique de Si Satchanalai !
  • L’ambiance du quartier chinois de Bangkok : on a l’impression d’être dans un marché de la taille d’une ville. Tout le monde a son petit commerce sur le trottoir. On a particulièrement aimé le marché aux fleurs.
  • De trouver encore plusieurs quartiers dans le centre de Bangkok très préservés des constructions modernes (Chinatown, autour du palais royal, le long des canaux…), qui contrastent fortement avec les buildings et énormes centres commerciaux que l’on trouve ailleurs.
  • La file impressionnante de Thaïlandais vêtus de noirs pour aller voir la dépouille du roi, alors que celui-ci est mort il y a déjà 8 mois.

Nourriture

En dehors des plats thais classiques, on découvre quelques spécialités régionales… mais aussi mondiales.

  • Roh-dee sai mai : sorte de roti (crêpe) roulé, avec au milieu des fines lamelles au sucre de palme coloré (fait un peu penser à de la barbe-à-papa, avec sa panoplie de couleurs).
  • Pad see ew : sorte de pad thai avec des grosses nouilles de riz, du brocoli chinois (ça ressemble à des blettes) et de la sauce soja.
  • Plat typique de la Louisiane (!) : assortiment de fruits de mer en sauce légèrement relevée, le tout versé directement sur la table recouverte d’une nappe en papier. Equipés de gants et tablier, c’est convivial !

DSC09134 DSC09350

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *