Pour les 30 ans de Solène, on se rend dans la capitale tchèque pour un week-end prolongé de 3 jours bien trop court. Pour Solène, c’est une première, pour Nicolas… c’est tout comme. Peu de souvenirs subsistent de sa visite en 2012.

La découverte de la ville

Le quartier juif (Josefov)

On passe notre première journée en grande partie dans le quartier juif, ancien ghetto aujourd’hui entièrement réhabilité, qui regorge de merveilles. Après un rapide tour dans le paisible… couvent de Ste Agnès, on visite de nombreuses synagogues. Parfois transformées en mémorial (Pinkas, en souvenir des victimes de l’holocauste) ou en musée retraçant la vie des juifs, parfois encore en service. Mention spéciale à la magnifique synagogue Espagnole, et son style aux influences arabes.

L’autre curiosité est le cimetière juif avec ses stèles à touche-touche résultat de l’empilement des tombes sur 12 niveaux. On termine la journée épatés par l’imposant bâtiment néo-renaissance de la maison des artistes (Rudolfinum) et de nombreux immeubles Art-Nouveau.

Quartier juif - synagogue espagnole Quartier juif - cimetiere

Le château royal (Hradcany)

La deuxième journée est dédiée à l’icône de la capitale, véritable ville dans la ville avec ses ruelles, cours et passages et ses innombrables musées et monuments. En point d’orgue, la cathédrale St Guy, s’élevant à plus de 100 m du sol. Son extérieur est splendide (rosace, porte d’or, gargouilles, aiguilles et arcs-boutants sculptés…) et son intérieur n’est pas en reste (vitraux, chapelle, mausolée aux murs couverts de pierres précieuses).

Le reste de la visite est très chargé, entre les jardins royaux, l’ancien palais royal et sa grande salle gothique, la ruelle d’or et ses minuscules mais très jolies maisons, les palais (Rosenberg, Lobkowicz), les tours…

Cela nous laisse finalement que très peu de temps pour visiter le quartier du château regorgeant lui aussi de beaux palais que nous voyons malheureusement que de l’extérieur.

Chateau royal - cathedrale Chateau royal - ruelle d'or

La vieille ville (Staré Mesto)

La découverte de Staré Mesto nous prend aussi pas loin d’une journée. On commence par la place de la vieille ville, représentant si bien la richesse architecturale de la capitale : du gothique (église Notre-Dame de Tyn), au baroque (église St Nicolas), en passant par le style rococo (palais Goltz-Kinsky) ou renaissance. Le tout se mariant à merveille.

Toujours sur la même place, on prend le temps de visiter l’ancien hôtel de ville avec sa chapelle, ses salles historiques (conseil municipal, tribunal…), ses souterrains (autrefois au niveau de la rue) et sa magnifique tour astronomique décorée de superbes cadrans (calendrier et heure). D’en haut, magnifique panorama sur la ville.

Une balade dans les grandes rues commerçantes et les petits passages piétons nous fait apprécier de nombreux autres édifices de toutes époques : église St François Xavier, St Gilles ou encore Bethléem, tour romane, théâtre des états, Clementinum…

On finit la journée en beauté, avec un concert de musique classique à la Maison Municipale et un petit tour de nuit dans ses alentours.

Vieille ville - hotel de ville Vieille ville - horloge astronomique Vieille ville - place

Les quartiers d’Holesovice, de la nouvelle ville (Nové Mesto) et de Mala Strana

Dormant à Holesovice, on en profite pour se balader brièvement dans ce quartier industriel, notamment dans le grand parc Letna d’où l’on a une vue magnifique sur Prague.

Avant de partir, on prend aussi le temps de marcher dans Nové Mesto, en remontant la place Venceslas, les “Champs-Élysées” praguois, jusqu’au musée national. Puis en poursuivant par l’étonnante maison dansante, les quais Masarykovo (alignement d’immeubles art nouveau, néo baroques…), pour finir au magnifique théâtre national.

On finit notre week end par l’autre emblème de Prague, le pont Charles, que l’on traverse pour admirer ses statues et la vue sur la rivière Vltava.

Une journée de plus nous aurait permis d’explorer aussi le quartier de Mala Strana et sa colline… une prochaine fois peut-être !

Autre - maison dansante Autre - pont Charles

On a aimé

  • La diversité de l’architecture, témoignage de toutes les périodes de l’histoire (du IXe au XXe siècle) : roman, gothique, renaissance, baroque, classicisme, historicisme, art nouveau, cubisme, fonctionnalisme… et pourtant la magnifique harmonie qui en résulte.
  • Le concert de musique classique à la Maison Municipale : décor de rêve, musique sublime (Mozart, Vivaldi…) et orchestre au top (surtout le premier violon).
  • L’ambiance des tavernes : dans des caves voûtées, souvent bruyantes, servant de bonnes bières, et plats nourrissants.

On a moins aimé

  • S’il faut chipoter, on dirait le monde dans les lieux les plus touristiques, même hors saison, mais c’est bien pour marquer quelque chose.

Ça nous a surpris

  • La richesse touristique de la ville. Il a presque plus de choses à voir et faire qu’à Amsterdam.

Nourriture

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas très raffiné : grosse plâtrée, sauce à gogo et bien sûr bières pour arroser le tout. Mais ce n’est vraiment pas cher.

  • Jambon de Prague : jambon blanc farci à la crème fouettée au raifort.
  • Goulash : soupe épaisse, originaire d’Hongrie, avec de la viande de boeuf, des légumes et du paprika.
  • Smazeny rizek : escalope panée.
  • Knedliky : boulettes remplaçant le pain à base de farine, oeufs, levure et pain rassis.
  • Rakvicka : sablé recouvert de crème fouettée.
  • Trdelnik : pâtisserie traditionnelle, originaire de Slovaquie, à base de pâte de farine enroulée autour d’une brochette en bois, puis grillée à la braise et recouverte de sucre et de noisettes pilées. Une tuerie !
  • Bières : moins chères que l’eau, elles sont très bonnes (Pilsner Urquell, Kozel).

On a même trouvé un très bon et raffiné restaurant (Milada), le tout pour moitié moins cher qu’à Paris.

Nourriture 2 Nourriture 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *