Après 15 jours dans des endroits peu fréquentés de la Tanzanie, nous poursuivons vers les joyaux touristiques du pays : safari à la découverte des animaux sauvages, visite de Stone Town et détente sur les plages paradisiaques de Zanzibar.

Le trajet (carte Google Map)

Les parcs du nord

C’était la raison principale de notre venue en Tanzanie et on n’a pas été déçus. Durant 6 jours, on a parcouru 4 des grands parcs du nord de la Tanzanie à la recherche d’animaux sauvages. Et on en a croisé beaucoup : lions, éléphants, léopards, buffles, hyènes, zèbres, gnous, girafes, phacochères hippopotames, chacal, gazelles, impala, dik-dik, babouins, singe vervet bleu, marabout, aigles, pélicans, autruches, inséparables, grues, ibis, calaos… et des dizaines d’autres.

Après une première journée dans le parc du lac Manyara pour se mettre en jambe, on a poursuivi avec 3 jours dans le plus grand et le plus connu des parcs du pays, le Serengeti. Entre lever de soleil, paysage de savane à perte de vue et animaux de toutes sortes, c’est vraiment magique.

Le 5e jour, rejoints par Elodie, nous descendons dans le cratère de Ngorongoro, véritable arche de Noé. La concentration en animaux est folle, les zèbres paissent tranquillement à côté des gnous, antilopes, buffles ou phacochères. On aperçoit même un rhino noir, mais de très très loin. On finit par le parc Tarangire, peut être le plus beau en termes de paysage avec ses forêts d’acacias et de baobabs géants.

DSC_0757 P1010597 P1010793

P1010829 P1010951 P1020095

Zanzibar – Stone town

Une heure de trajet en jet, nous permettant de voir enfin le Kilimandjaro, et on atterrit sur l’île de Zanzibar. On y rejoint notre 4e compagnon, Cyrielle, pour visiter la vieille ville de Stone Town. Déambuler dans les ses petites rues est un régal. La ville est propre, les bâtiments en très bon état, les portes en bois sculpté sont magnifiques. Les influences arabe, indienne, européenne et swahili se marient à merveille. Le musée sur l’esclavage (avec ses anciennes cellules) situé dans l’enceinte de la cathédrale anglicane est saisissant, le marché Darajani est captivant (avec ses secteurs : épices, boeuf, poulet, poisson, légumes…) et la promenade le long des quais n’a rien à envier à certaines villes européennes (avec ses bâtiments : palais du sultan, des merveilles, fort…).

On fait aussi une excursion sur Prison Island pour voir les tortues géantes et faire du snorkeling dans une eau turquoise et pleine de beaux poissons.

P1020231 P1020262

P1020255 P1020305

Zanzibar – la côte Est (de Matemwe à Jambiani)

Durant les 4 derniers jours, on profite allègrement de la plage, en se rendant dans un premier temps à Matemwe, au nord-est de l’île. La plage de sable blanc et l’eau turquoise rendent l’endroit fort agréable malgré de nombreux hôtels. Mais on est surtout ici pour plonger au milieu des coraux de l’atoll de Mnemba. La 1re plongée est magnifique avec un beau mur de coraux rempli de poissons (poisson-vache, nudibranche, poisson-perroquet, rascasse…), la 2e est encore mieux… d’après Solène (la mer agitée ayant eu raison de Nicolas).

Après une visite assez rapide et décevante du parc Jozani (malgré la vue de colobes rouge), on se pose à Jambiani. Là, c’est paradisiaque. Notre chambre donnant directement sur la plage nous offre une vue magique sur le sable blanc et l’eau aux multiples nuances de turquoise. On se prélasse au soleil avant de reprendre l’avion depuis Dar Es Salam (que l’on n’a pas le temps de visiter).

P1020442 P1020372

On a aimé

  • Denis notre guide et chauffeur, pendant le safari. Malgré une concentration en animaux moins forte qu’habituellement (dû aux pluies tardives), il n’a pas lésiné pour nous faire vivre des moments inoubliables (comme lorsqu’un troupeau d’éléphants a chassé un lion juste devant nous).
  • Avoir un cuisinier (Joseph) pendant nos 6 jours de safari. On a bien trop mangé, mais on s’est régalés.
  • Les concerts de chants et danses sur Zanzibar. Que ce soit de la musique traditionnelle (Taarab) ou des boeufs, on a adoré.

On a moins aimé

  • Le “parc” à tortues géantes sur Prison Island. Du grand n’importe quoi : les gardes donnent de quoi nourrir les tortues malgré les panneaux d’interdiction, les gens marchent presque sur les tortues. Ça fait mal au coeur.
  • Le mal de mer découvert par Nicolas à Zanzibar. 3 voyages en bateau et 2 fois malade.

Ça nous a surpris

  • Voir une hyène au beau milieu de notre campement dans le Serengeti. En même temps, on cherche un peu en dormant en tente dans le parc le plus peuplé d’animaux du pays. Et on entend les animaux la nuit (rugissement et hyènes toutes proches) !
  • Le village masai composé d’un homme, de ses 36 femmes et de ses 122 enfants !
  • Notre guide nous racontant en rigolant les histoires -véridiques- d’animaux mangeant des hommes dans les parcs.
  • Apprendre que les mouches qui nous piquent ont le doux nom de tsé-tsé (pas d’inquiétude dans le parc elles ne sont pas dangereuses, hum).

P1010841 P1020067

Nourriture

Hormis les dîners (soupe, boeuf mariné, riz, légumes en sauce, fruit…) et petits déjeuners (omelette, crêpes, jus de fruit, fruit, saucisses…) XXL dégustés pendant le safari, on a testé quelques spécialités à Zanzibar.

  • Urojo : soupe zanzibarite avec des pommes de terre épicées, mangue, citron vert, noix de coco, manioc, poulet…
  • Mishkaki : brochette de viande ou de poisson marinée et grillée.
  • On fait une razzia sur les produits de la mer : calamar, poulpe, crevettes, crabe, lionfish, thon… en brochettes ou cuisiné.
  • Night market de Zanzibar dans les jardins Forodhani : on se balade entre les stands, et choisissons parmi la profusion de brochettes de viandes ou fruits de mer, chapati, manioc frit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *