Deux semaines après la fin de notre tour du monde, on reprend déjà la route afin de visiter la partie française de la Suisse. Au programme : découverte des villes, des lacs et des magnifiques paysages que nous offre ce pays. C’est aussi l’occasion d’aller à la rencontre des oncles, tantes et cousins de Solène.

Le trajet (carte Google Map)

Le canton de Neuchâtel

Après une journée de route pour traverser la France depuis Bordeaux, en passant par Lyon et Genève pour le covoiturage, on arrive à La Chaux-de-Fonds. On se pose dans la ferme familiale des grands-parents avec Brigitte et Jean.

Pendant deux jours, nous découvrons cette ville construite autour de l’activité horlogère. Nous prenons de la hauteur, depuis la colline de Pouillerel et la tour de l’Espacité, pour apprécier la structure de la cité et la verdure des environs. Nous nous baladons dans les rues à la recherche des constructions de Le Corbusier et visitons le musée international de l’horlogerie.

On s’éloigne un peu pour une superbe randonnée de 6h au Creux du Van avec Brigitte et Martine, pour découvrir ce cirque rocheux d’environ 1 400 mètres de large pour 200 mètres de hauteur.

Cette première étape est aussi l’occasion de rencontrer les oncles et tantes de Solène, notamment Gene et Marcel, puis Olivier et Martine, qui nous hébergent à Neuchâtel. Martine se convertit même en guide dans cette magnifique ville. On y découvre de superbes rues pavées, les maisons en pierres, les fontaines et surtout la collégiale et le château aujourd’hui fief du gouvernement du canton.

DSC00476 DSC00542

La rive nord du lac Léman

On se pose ensuite à Vevey, d’abord chez Philippe et Emmanuelle (amis de la famille), puis chez Lauriane (une cousine de Solène) d’où l’on rayonne afin de découvrir le bord nord du lac Léman de Lausanne à Montreux.

On se balade dans les très beaux vignobles du Lavaux, classés au patrimoine mondial de l’Unesco, courant sur le flanc des collines. On découvre l’ambiance azuréenne de la ville de Montreux : hôtels luxueux, animation de Watering (sport mélangeant anneaux et plongeon) avec DJ, les rives aménagées… Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle la Riviera Vaudoise. Dommage, le reste de la ville n’a pas beaucoup de charme. Enfin, on parcourt les rues en pente de Lausanne : des hauteurs de la vieille ville et de sa magnifique cathédrale jusqu’à “Ouchy”, au bord du lac. On prend un verre profitant (enfin!) d’un soleil magnifique, et on se baigne, dans une eau finalement assez chaude !

Pour finir, on fait une très belle randonnée jusqu’au sommet Le Grammont. 5h de marche et 1100 mètres de dénivelé positif sont nécessaires pour mériter la superbe vue à 360° sur le lac Léman et les sommets des Alpes, dont le Mont-Blanc.

DSC00580 DSC00616

Genève

Dernière ville de notre périple de 10 jours en Suisse, où on est accueillis par Jade. La capitale économique a un accent très international. Ici, les gens parlent anglais, italien, allemand… L’ambiance y est donc assez différente, notamment dans le quartier de l’ONU très moderne. On en profite d’ailleurs pour visiter le Palais des Nations, le centre des Nations Unies le plus important après le siège de New York. On y découvre l’historique et les missions actuelles de l’ONU, un panorama des agences et surtout les salles de réunions gigantesques, et les décorations offertes par les différentes nations.

On se balade aussi sur les bords du lac pour admirer le jet d’eau de 144 mètres de haut, dans les parcs et le jardin botanique, mais aussi dans la vieille ville. Dans cette dernière, on y admire le grand mur sculpté pour célébrer la réforme, la cathédrale ou encore les places ou les écoles existantes depuis le moyen-âge.

Avant de regagner la France pour célébrer le baptême de Lucas et l’anniversaire de Mélodie (famille d’Alexis, cousin de Nico), on fait un tour au CERN pour s’instruire un peu.

DSC00620 DSC00652

On a aimé

  • La propreté et le côté vert de la Suisse. Ici, tout parait plus propre qu’ailleurs, les villes sont nickels, il n’y a jamais de papier sur les bas-côtés de la route et les herbes et les forêts sont bien vertes.
  • Rencontrer une grande partie de la famille de Solène : ses 4 oncles et tantes et 5 cousins et cousines. Mais aussi des amis à ses parents.
  • Pour Nicolas, découvrir la ferme familiale, l’énorme grenier, le gigantesque jardin avec les 3 arbres, la salle pour le charbon… La maison recèle de trésor : luge en bois, vieux skis…
  • La dame qui nous a montré un bouquetin lors de notre rando au Grammont.

DSC00504 DSC00529

On a moins aimé

  • Les 8°C le matin en août. Surtout quand après ça ne dépasse pas les 12°C dans la journée.
  • La difficulté pour trouver une place de parking dans les différentes villes. C’est souvent très cher et limité à quelques minutes ou heures.

Ça nous a surpris

  • Les Suisses persuadés que certains mots qu’ils utilisent régulièrement se trouvent dans les dictionnaires de français : “péjorer”, “tout de bon”… Mais non !!!

Nourritures

  • Raclette. Bon, deux dans la même journée c’était peut-être un peu trop. Mais on adore, surtout avec le bon fromage suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *