Le trajet

Encarnacion et les missions jessuites

1ère étape au Paraguay : Encarnacion, grande ville au bord du fleuve Paraná qui marque la frontière avec l’Argentine. Cette ville est tranquille (les voitures nous laissent même parfois passer en tant que piétons… On avait plus l’habitude !), et l’environnement verdoyant nous donne un avant-gout de la suite.

De là, on fait 2 excursions pour visiter les missions jésuites, classées au patrimoine mondial de l’Unesco, mais encore peu connues… On est presque tout seuls sur les sites !

On visite d’abord les ruines de Trinidad et de Jesus de Tavarangüe : ce sont d’anciens petits villages fondés et dirigés par 2 ou 3 jésuites, vivant avec une communauté de Guaranis.

Puis on se rend au village de San Damian y Cosme, où on visite une autre mission, dont l’église est toujours en fonction, ainsi que l’observatoire du village, avec explications sur l’interprétation du ciel étoilé… vu de l’hémisphère Sud.

DSC01628 DSC01648

Ciudad del Este et les chutes d’Iguazu

Très grande ville à l’Ouest du pays, avec une forte activité commerciale, notamment avec le Brésil et l’Argentine voisins. Les énormes centres commerciaux modernes qui se multiplient et la circulation chaotique voire agressive dans les rues ne nous ont pas vraiment séduits…

Par contre, on accède facilement aux chutes d’Iguazu… qui sont à la hauteur de leur réputation. On visite en premier le côté Brésilien avec une magnifique vue panoramique sur les chutes, puis le côté argentin qui nous permet de se balader au plus près de ces multiples cascades, et d’en apprécier la puissance !

Nos hôtes Servas, Magdalena et Rafael, nous amènent aussi visiter l’impressionnant barrage d’Itaipu, le musée de la culture Guarani et les – petites mais jolies – chutes Mondays.

DSC01816 DSC01700

Asuncion

La capitale du pays possède plusieurs beaux édifices (casa del gobierno, églises…), musées et parcs qui nous font apprécier cette grande ville sur les bords du fleuve Paraguay. On reste par contre marqués par les contrastes très forts de richesse qui sont cristallisés ici en un même lieu : d’un côté de la rue, on trouve les grands édifices administratifs (palais du gouvernement notamment) et de l’autre le quartier de la Chacarita, bidonville où la population la plus pauvre tente d’installer des logements précaires.

On est à nouveau très bien accueillis par des Servas : Tatiana et Javier, qui nous font partager un Churrasco (« barbecue » brésilien) en famille ! On se régale de bonne viande !

DSC01851 DSC01859

Concepcion

Pour terminer notre séjour au Paraguay, on décide de s’éloigner un peu des sentiers battus et d’aller à la frontière avec le « Chaco », région du nord-ouest du Paraguay, peu peuplée. Tous les paraguayens qu’on croise sont d’ailleurs très surpris qu’on aille dans ce coin. Il est vrai qu’il y a peu de choses à visiter, mais on profite de l’athmosphère détendue, du contact facile avec les habitants peu habitués aux touristes, et d’une petite balade aux alentours.

DSC01871 DSC01886

Trajet pour la Bolivie

Il est ensuite temps de se diriger vers notre 3ème pays, la Bolivie. Bien que Concepcion se situe plus prêt de la frontière, aucun bus ne fait le trajet… On doit donc commencer par revenir à Asuncion (6h de bus), puis on entame la « vraie » traversée : 24h de bus pour atteindre Santa Cruz en Bolivie. Ce n’est pas de tout repos, la route est sableuse, le bus vieux, on est bringuebalés dans tous les sens, les vitres ne ferment pas et la poussière réputée du Chaco envahit tout le bus !

Le bus est aussi arrêté plusieurs fois, même en dehors des frontières. On ressort tous les bagages, tout le monde s’aligne, passage des chiens, puis fouilles de tous les bagages, en pleine nuit.

DSC01896

Heureusement, ce trajet nous donne l’occasion de discuter avec les autres passagers (paraguayens, boliviens, chilien, belge …)

Ce qu’on a aimé

  • Les chutes d’Iguazu : On avait un peu peur du côté « trop touristique », mais le paysage à couper le souffle vaut vraiment le détour.
  • La végétation luxuriante, les arbres fleuris, surtout en venant du nord ouest quasi désertique de l’Argentine.
  • La gentillesse et la prévenance des paraguayens, très protecteurs avec les touristes (exception faite des chauffeurs de bus qui nous ont paru assez antipathiques !).

Ce qu’on a moins aimé

Devoir graisser la patte du douanier paraguayen au moment de la sortie du pays ! Effectivement nous avions plusieurs fois quitté le pays pour la journée (ou pour 1h !), et les locaux nous avaient assurés qu’il n’y avait pas besoin de tamponner le passeport dans ces cas-là. Le montant de l’amende annoncé nous a un peu fait blémir… Heureusement on a pu négocier de payer seulement une demi amende pour 2 !

Chiffres

  • 10 passages de frontières (Paraguay-Brésil (6 fois), Paraguay-Argentine (3 fois) et Paraguay-Bolivie (1 fois))
  • 33 heures d’affilées passées dans le bus et dans le terminal de bus, notre record !

Nourriture

Notre passage chez les Servas nous a permis de déguster de nombreuses spécialités locales, pas toujours très raffinées, mais plutôt bonnes.

  • Chipa : pain paraguayen dont il existerait plus de 80 sortes.
  • Tereré : infusion de maté avec de l’eau glacée, la boisson locale par excellence.
  • Chipa Guasu : plat consistant avec du mais, des oeufs et du fromage.
  • Churrasco : barbecue pas tout à fait local car brésilien, mais ressemble à l’asado de la région.

3 Comments

  • Jules

    Super votre site et la formulation de vos articles 😊
    Vous vivez une super histoire ! Bon courage pour les heures de bus…

    Nous serons en Birmanie en novembre, au cas où…

    Bonne suite d’aventure !

  • ludivine

    Hello les voyageurs !

    Merci pour ces instants d’évasion 😉 J’espère que tout se passe comme vous voulez, sans trop de désagrément. Les photos sont top.

    Le guide vous aide t-il ? Solène, as-tu trouvé mon petit cadeau à l’intérieur ?

    Nous serons à Paris en novembre, au cas où … XD

    @+
    Ludivine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *