Après le nord du pays, voici le récit de la deuxième partie de notre séjour au Chili. 20 nouvelles heures de bus, nous font quitter les terres semi-desertiques pour rejoindre les forêts luxuriantes du sud, avant de remonter au centre du pays. Ces nouveaux paysages complètement différents nous ennivrent tout autant !

Trajet (carte google map)

Pucon

Nous n’avions pas prévu de descendre aussi bas au Chili, mais la réputation du lieu nous fait changer d’avis. Nous ne le regretterons pas.

On commence les activités de nature par une randonnée en vélo de plus de 40km pour rejoindre les chutes turquoises Ojos de Caburga, puis le lac du même nom avec sa plage de sable noir. On continue avec une randonnée dans le parc Huerquehue : 5h de marche et 700m de dénivelés positifs à travers la forêt pour admirer des chutes d’eau, des lacs et surtout les points de vues sur les volcans enneigés.

Tout cela servant d’entrainement pour le clou du séjour : l’ascencion du volcan Villarrica (voir les vidéos). La montée est un peu dure (1400m de dénivelés positifs pour arriver à 2800m d’altitude) et nous avons besoin des crampons et du piolet pour avancer dans la neige, mais ça vaut vraiment le coup. En haut nous pouvons voir la lave du volcan en éruption et admirer la vue sur toute la région (avec notre masque à cause des émanations de soufre).

Pucon aura aussi été l’occasion de découvrir la culture Mapuche, une des communautés aborigènes du Chili.

dsc03485-1 dsc03465

Valparaiso

On retourne dans le centre du pays, pour flaner dans la magnifique cité de Valparaiso. Nous parcourons durant 4 jours une partie des 42 monts qui composent la ville. Les maisons sont de toutes les couleurs et les murs décorés de slendides graffitis. La visite de quelques musées nous permet de mieux comprendre l’histoire de la ville et du pays : musée Lukas (célèbre dessinateur chilien), La Sebastiana (maison du poète et politique Pablo Neruda) ou encore le musée d’histoire naturelle.

Carmen, une Servas très excentrique, nous fait aussi visiter sa ville et participer à la décoration de sa maison. On partage ensemble les spécialités culinaires de nos pays.

Avant de repartir, on se balade une journée dans la ville voisine de Vina del Mar, cité balnéaire, beaucoup plus moderne que Valparaiso.

dsc03506 dsc03520

Santiago

On est accueillis par Alvaro, Romina et leurs trois enfants (8, 5 et 3 ans), avec qui on partagera nos soirées à discuter autour de bons repas chilien ou français.

Le reste du temps, nous visitons cette ville bien plus enthousiasmante que ce qu’on nous avait décrit. Nous profitons d’un « walking tour » pour connaitre l’histoire, les lieux importants et les anecdotes de la ville. Nous déambulons dans les rues commerçantes, les places et les parcs et visitons quelques uns des nombreux musées de qualité : musée archéologique, musée de las memorias (pour ne pas oublier les attrocités faites durant la dictature de Pinochet) ou encore La Chascona (autre maison de Pablo Neruda).

dsc03548 dsc03554

Ce qu’on a aimé

  • Voir la lave bouilloner et entendre son bruit, tel une énorme vague qui se fracasse sur la plage.
  • Descendre le volcan Villarrica en luge (en pelle plutôt). Plus de 1000 mètres de dénivelé en quelques minutes.
  • Les inombrables et (en général) magnifiques graffitis qui emplissent les murs de Valparaiso. On a l’impression d’être dans un musée à ciel ouvert.
  • La confiance d’Alvaro et de Romina, qui nous ont laissé les clés de leur appartement pour notre dernière nuit au Chili alors qu’ils partaient en week-end.

Ce qu’on a moins aimé

  • On en a bavé en vélo pour atteindre le lac Caburga (du dénivelé, et une pente finale sur les 3 derniers km particulièrement sévère) . Le retour était plus sympa jusqu’au moment où il se met à pleuvoir… 15km plus loin nous finissons complètement trempés.
  • Un certain rascisme latent en Amérique du Sud. Certaines phrases nous ont mises mal à l’aise.

Ce qui nous a surpris

  • Les chiens habillés d’un tee-shirt par leur maitre, une grande mode en Amérique du Sud.
  • Les restaurants pleins à toutes heures de la journée. Les gens mangent semblent manger aussi bien à midi qu’à 16h.
  • Les affiches de campagnes des élections municipales : on a l’impression qu’il y a plus de 30 personnes qui se présentent dans chaque ville ou village.

Nourriture

  • Chupe : soupe (pas vraiment liquide) à base de pain trempé dans du lait avec de oignons, des fruits de mer et crustacés. Le tout gratiné au four.
  • Completo : sorte de hot dog avec des tomates, de l’avocat, une saucisse et du ketchup (ou mayo).
  • Chorrillana : plat de viande émincé sous des frites avec une sauce et un oeuf par dessus.
  • Garbonzos con Longaniza : pois chiche cuisiné accompagné de chorizo.
  • Repas Mapuche : pinones de araucaria (sorte de pin) accompagné de légumes et de beignet.

dsc03392 dsc03561

Chiffres

6 : jours (sur 91) avec de la pluie depuis notre arrivée en Amérique du Sud. Ce que l’on risque d’avoir au Costa Rica en… 7 ou 8 jours.

7 : nuits chez l’habitant pour nos 7 dernières nuits au Chili.

240 : heures de bus depuis notre départ de Buenos Aires juste pour les transits entre villes, soit 10 jours entier. A cela il faut ajouter les heures de transport pour les excursions et lors de notre location de voiture au parc Lauca. Heureusement qu’une partie se passe de nuit.

2 Comments

  • AUBERT

    Bonjour ,

    Je viens de regarder votre site et vos visites ;
    bravo et comme j’aimerai être à votre place !
    Pour Valparaiso , j’ai retrouvé les mêmes lieus
    où j’ai été ; ça fait bien plaisir .
    Continuez de bien en profiter ,les photos et les paysages sont superbes
    vous me faites rêver
    amicalement
    Philippe

Répondre à admin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *